4) UTILISATION DANS L’INDUSTRIE ALIMENTAIRE

L' emploi des arômes dans l'industrie croît de façon exponentielle depuis les années cinquante. Chez aromatech, on denombre plus de 15000 Aromes dons plus de 1000 aromes naturels ainsi que 2500 molecules dont 20 molecules naturelles.

Auparavant, il n’existait sur le marché qu’une poignée d’arômes solubles, destinés à parfumer les boissons aux fruits et les limonades. Le développement des procédés industriels en alimentation a conduit à des exigences nouvelles de la part du consommateur. Les arômes sont maintenant utilisés dans l’élaboration de nombreux aliments tels que les yaourts, les boissons, et même les chocolats où nous pouvons trouver, à l’intérieur du carré de chocolat l’arôme « crêpe Suzette » !

En plus de cela, l’aromatisation intervient également dans la réalisation de produits consommés quotidiennement, comme le rouge à lèvres, les tabacs, les dentifrices, les médicaments. L’utilisation d’arômes augmente de 4 à 6% dans le monde et en Europe, près de onze millions de tonnes d’aliments sont enrichis en arômes. Voici des étiquettes de produits dans lesquels plusieurs arômes sont présents :

 

(*8)

 

          L’industrie française pour la fabrication des arômes est concentrée dans notre région et regroupe une soixantaine d’entreprises qui exportent dans le monde entier,notament Robertet et Mane qui font partie des 10 plus grosses entreprises mondiales. Le but aujourd’hui est moins de créer des nouveaux goûts que de rendre les arômes existants plus performants. L’utilisation de nouvelles matières premières étant jugée souvent trop onéreuse.

 

          L’emploi d’arômes industriels est donc devenu quasiment obligatoire, une grande part etant constitué d'arômes de synthese et avec un petit marché d'arômes naturels plus prisées pa un consomateur "puriste", beaucoup plus cher mais correspondant aussi à une éthique de l’aliment. En parallèle, se développent des arômes biologiques qui connaissent un grand essor depuis quelques années.

          Cependant, bien qu’indispensables, les arômes ne représentent qu’une seule partie des sensations produites par les aliments. En effet, les industriels, sous la pression des consommateurs, travaillent aujourd’hui beaucoup sur la texture* des aliments afin d’obtenir un rendu croquant, pétillant, croustillant par exemple

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site